Le Centre National de la Recherche Scientifique


Dynamique fonctionnelle des récepteurs opioïdes

Responsable : Dominique Massotte

Le système opioïde est impliqué dans un grand nombre de fonctions physiologiques. Il module la perception de la douleur, le comportement affectif et la récompense aux stimuli naturels tels que la nourriture. Il est impliqué dans les processus d’attention, d’apprentissage et de mémoire, contrôle les fonctions autonomes et affecte la locomotion. Il joue aussi un rôle clé dans la réponse de l’organisme au stress. De plus, ce système neuromodulateur est la cible moléculaire des opiacés qui ont été utilisés depuis des siècles pour leur puissantes propriétés analgésiques. Par ailleurs, les opiacés possèdent des propriétés conduisant à leur abus et/ou mauvais usage, et, de là, à l’addiction.
Nos projets s’intéressent à la dynamique des récepteurs opioïdes en termes de distribution neuroanatomique, de signalisation et de trafic dans leur environnement natif en conditions physiologiques et pathologiques. Notre but est d’identifier les mécanismes moléculaires par lesquels ces récepteurs modulent l’activité des neurones et des réseaux neuronaux et s’adaptent aux opiacés. Un axe important est centré sur les mécanismes moléculaires et cellulaires spécifiques aux hétéromères résultant de l’association de deux types différents de récepteurs opioïdes, principalement mu et delta, ou impliquant un récepteur opioïde et un récepteur non-opioïde. Notre but est de déterminer l’impact de ces hétéromères dans le contexte de la douleur chronique pour laquelle les thérapies actuelles basées sur les opiacés restent peu efficaces et qui, pour cette raison, représentent un défi socioéconomique majeur. Nous nous intéressons aussi à leur potentiel thérapeutique dans le contexte des comportements addictifs aux drogues opiacées et nourriture appétente, une porte d’entrée menant à l’obésité qui représente un autre défi de santé majeur. Pour ce faire, nous combinons approches moléculaires, cellulaires et pharmacologiques, ex vivo et in vivo, avec des tests comportementaux et des souris génétiquement modifiées.


Membres

Dominique Massotte

Marion Gaborit

Collaborateurs

  • Katia Befort (LNCA, Strasbourg, France)
  • Christiane Faeste (Veterinary Institute, Oslo, Norway)
  • Suzanne LaFleur (University of Amsterdam, The Netherlands)
  • Philippe Marin (IGF, Montpellier, France)
  • Florence Noble (University Paris Descartes, Paris, France)
  • Stefan Schultz (University of Jena, Germany)
  • Mariana Spetea (University Innsbruck, Austria)

Publications choisies

Pierre F, Ugur M, Faivre F, Doridot S, Veinante P and Massotte D (2019)  Morphine-Dependent and Abstinent Mice are characterized by a Broader Distribution of the Neurons co-expressing Mu and Delta Opioid Receptors. Neuropharmacology pii: S0028-3908(19)30086-3

Derouiche L and Massotte D (2018) G Protein-Coupled Receptor Heteromers Are Key Players in Substance Use Disorder. Neuroscience and Biobehavioral Reviews pii: S0149-7634(18)30158-1

Ugur M, Derouiche L and Massotte D (2018) Heteromerization modulates mu opioid receptor functional properties in vivo. Frontiers in Pharmacology 9, 1240

Erbs E, Faget L, Scherrer G, Matifas A, Filliol D, Vonesch J-L, Koch M, Kessler P, Hentsch D, Birling M-C, Koutsourakis M, Vasseur L, Veinante P, Kieffer BL and Massotte D (2015)  A mu-delta opioid receptor brain atlas reveals neuronal co-occurrence in subcortical networks. Brain Structure and Function 220, 677-702

Faget L, Erbs E, Le Merrer J, Scherrer G, Matifas A, Noble F, Benturquia N, Kessler P, Koch M, Vonesch J-L, Kieffer BL and Massotte D (2012) In vivo visualization of delta opioid receptors upon physiological activation uncovers a distinct profile. Journal of Neuroscience 32 (21), 7301-7310

 


 
Le Centre National de la Recherche Scientifique