Contrôle neuroendocrine des rythmes annuels de la reproduction


Responsables : François Gauer, Paul Klosen, Valérie Simmoneaux


L’alternance des saisons, qui implique des changements important de lumière, température, ressources alimentaires, agents pathogènes, etc., demande des processus adaptatifs très complexes pour assurer la survie des individus et des espèces. Le changement de la durée journalière de la lumière (photopériode) au cours de l’année est le facteur environnemental le plus pertinent pour informer les organismes sur les saisons. En effet, le changement saisonnier de la photopériode est traduit en un rythme annuel de la production nocturne de la mélatonine, hormone de la glande pinéale, qui représente ainsi un véritable calendrier endocrine. La mélatonine agit notamment sur la pars tubéralis de l’hypophyse où elle régule la synthèse de thyréostimuline (TSH) de telle façon que la production de TSH soit beaucoup plus importante en été (ou photopériode longue). Il est établi que la TSH agit sur des récepteurs localisés sur les tanycytes, cellules gliales bordant la partie basale du IIIe ventricule, pour contrôler le métabolisme hypothalamique de la triiodothyronine (T3) en régulant l’activité des déiodinases 2 et 3. Dans ce contexte, les objectifs de l’équipe sont :

  • de décrire les mécanismes par lesquels les changements saisonniers de T3 dans l’hypothalamus synchronisent les fonctions saisonnières, notamment la reproduction mais aussi le métabolisme et l’hibernation ;
  • d’étudier la régulation à long terme, notamment par l’horloge circannuelle et au cours de la programmation maternelle, de la voie TSH/Dio2&3/T3 ;
  • d’évaluer l’impact de perturbations environnementales (perturbateurs endocriniens, changements climatiques) sur ce réseau central d’intégration des saisons.


Membres

Valérie Simonneaux

(DR CNRS)

François Gauer

(PU Unistra)

Paul Klosen

(MCU unistra)

Hassan Ainani

(PICS)

Fernando Cazarez-Marquez

(Neurotime)

Vebjørn Melum

(Fonds P. Mandel)

Marie-Azélie Moralia

(ANSES)

Clarisse Quignon

(MRT)

Vincent-Joseph Poirel

(IE1 CNRS)

Collaborateurs

  • El Allai Khalid (Université de Rabat, Maroc)
  • El Ouezzani Séloua (Université de Fes, Maroc)
  • Hazlerigg David & Wood Shona (Université de Tromso, Norvège)
  • Kalsbeek Andries (Université d’Amsterdam, Pays-Bas)
  • Mikkelsen Jens (Université de Copenhague, Danemark)



Publications choisies

Gautier C, Bothorel B, Ciocca D, Valour D, Gaudeau A, Dupré C, Lizzo G, Brasseur C, Riest-Fery I, Stephan JP, Nosjean O, Boutin JA, Guénin SP, Simonneaux V (2018) Gene expression profiling during hibernation in the European hamster. Sci Rep, 8(1):13167

Saenz de Miera C, Bothorel B, Jaegger C, Simonneaux V*, Hazlerigg D* (*co-last author) (2017). Maternal photoperiod programmes hypothalamic thyroid hormone action via the fetal pituitary gland. Proc Natl Acad Sci USA, 114(31):8408-8413.

Milesi S, Simonneaux V, Klosen P (2017). Downregulation of deiodinase 3 is the earliest event in both photoperiodic and photorefractory activation of the gonadotropic axis in seasonal hamsters. Sci Rep, 7(1):17739

Talbi R, Laran-Chich MP, Magoul R, El Ouezzani S, Simonneaux V (2016) Kisspeptin and RFRP-3 differentially regulate food intake and metabolic neuropeptides in the female desert jerboa. Sci Rep, 6:36057

Sáenz de Miera C, Monecke S, Bartzen-Sprauer J, Laran-Chich MP, Pévet P, Hazlerigg D, Simonneaux V (2014). A circannual clock drives expression of genes central for seasonal reproduction. Current Biology, 24(13):1500-1506

Klosen P., Sébert, ME, Laran-Chich MP, Rasri K, Simonneaux V. TSH restores a summer phenotype in photo-inhibited mammals (2013). The FASEB J 27(7):2677-2686