Conséquences à long-terme des perturbations périnatales sur la nociception et la douleur

Responsable : Pierrick POISBEAU

Environ 15 millions de bébés naissent prématurés chaque année et la grande majorité d’entre-eux survivent grâce à la qualité de la prise en charge en unités de soins intensifs (USI). Les travaux pionniers d’Anand ont montré à la fin des années 80 que les nouveau-nés (prématurés inclus) peuvent ressentir la douleur. En ce qui concerne les nouveau-nés prématurés, ils sont soumis à de nombreuses procédures invasives (50-200 pendant leur séjour) dont la grande majorité (60-80%) est considérée comme douloureuse. Il y a donc une nécessité d’améliorer l’évaluation de la douleur chez ces enfants prématurés afin d’améliorer leur bien-être et d’optimiser leur développement cérébral. L’hypothèse en vigueur suggère que les procédures douloureuses sont d’ailleurs responsables d’une sensibilisation du système nociceptif et de l’expression d’une hypersensibilité douloureuse à l’âge adulte. Les déterminants moléculaires de ces hypersensibilités (induites ou non par des stress douloureux) et des comorbidités psychosociales associées sont étudiés à l’aide de modèles précliniques et, lorsque cela est possible, chez le nouveau-né prématuré et chez l’adulte né prématuré.

Axes de recherche et Investigateurs principaux
– Douleur et prématurité (Prof. Pierre KUHN)
– Impact du stress périnatal et de la neuro-inflammation sur le développement cortical (Prof. Vincent LELIEVRE)
– Conséquences des perturbations périnatales sur les contrôles de la douleur (Prof. Pierrick POISBEAU)


Membres


Christine BERLEMONT
(Infirmière, Hypnoprat.)

Géraldine GAZZO
(Doctorante)

Claire TERZULLI
(Doctorante)

Clémence GIERE
(Doctorante)

Andréa CAUSSAINT
(Assistante Ingénieur)

Prof. Vincent LELIEVRE
(PI)

Marlene SALGADO-FERRER
(Doctorante)

Prof. Pierre KUHN
(PI)

Véronique VINCENT
(Infirmière Recherche)

Dr Claire ZORES
(MD, PhD)

Dr Audrey MARCHAL
(MD)

Jenifer RONDEL
(Interne)

Antoine MARTENOT
(Interne)

Anne Louise SAWAYA
(Interne)

Collaborateurs

Prof. Pierre Gressens, (Robert Debré Hospital, Paris)
Profs. Hugo Lagerkrantz / Marco Bartocci (Karolinska Institute, Stokholm)
Prof. Jacques Sizun (Brest)
Prof. François Féron (Marseille)
Dr Nicolas Cénac (Toulouse)



Publications choisies

Poisbeau P, Aouad M, Gazzo G, Lacaud A, Kemmel V, Landel V, Lelievre V, Feron F (2019) Cholecalciferol (Vitamin D3) Reduces Rat Neuropathic Pain by Modulating Opioid Signaling. Mol Neurobiol (doi: 10.1007/s12035-019-1582-6).

Melchior M, Juif PE, Gazzo G, Petit-Demouliere N, Chavant N, Lacaud A, Goumon Y, Charlet A, Lelievre V, Poisbeau P (2018) Pharmacological rescue of nociceptive hypersensitivity and oxytocin analgesia impairment in a rat model of neonatal maternal separation. Pain 159(12):2630-2640.

Frie J, Bartocci M, Lagercrantz H, Kuhn P (2018) Cortical Responses to Alien Odors in Newborns: An fNIRS Study. Cereb Cortex 28(9): p. 3229-3240.

Walter-Nicolet E, Calvel L, Gazzo G, Poisbeau P, Kuhn P (2017) Neonatal Pain, Still Searching for the Optimal Approach. Curr Pharm Des 23(38):5861-5878.

Juif PE, Salio C, Zell V, Melchior M, Lacaud A, Petit-Demouliere N, Ferrini F, Darbon P, Hanesch U, Anton F, Merighi A, Lelièvre V, Poisbeau P (2016) Peripheral and central alterations affecting spinal nociceptive processing and pain at adulthood in rats exposed to neonatal maternal deprivation. Eur J Neurosci 44(3):1952-62.