Etudes des réseaux nociceptifs dans un modèle murin d’autisme : la souris valproate


Responsable : Jean-Louis Bossu




L’autisme est une pathologie neuro-développementale caractérisée par un déficit de communication et d’interaction sociale associé à des comportements répétitifs et des centres d’intérêts restreints. Ces troubles du spectre autistique (TSA) dénotent d’un dysfonctionnement de l’intégration des informations sensorielles et notamment nociceptives. L’objectif de notre travail est de caractériser les perturbations de l’intégration nociceptive dans un modèle murin d’autisme : la souris valproate. Nous étudions les changements qui s’opèrent dans les réseaux de neurones de la corne dorsale de la moelle épinière qui intègrent les messages nociceptifs provenant de la périphérie. Pour ce faire, nous utilisons une combinaison de techniques expérimentales telles que l’électrophysiologie, l’imagerie du calcium intracellulaire sur tranche de moelle épinière ainsi que des tests comportementaux pour évaluer la sensibilité nociceptive mécanique et thermique dans ce modèle animal d’autisme.


Membres


Jean-Louis BOSSU

Lucien Ruelle-Le Glaunec