Spectrométrie de Masse

Objectif et applications

Le plateau technique de Spectrométrie de Masse de l’INCI a pour objectif de répondre à la variété des demandes d’analyse et de proposer des solutions adaptées à l’identification et à la quantification de molécules d’intérêt dans divers domaines de la biologie et de la biochimie.

Applications : petites molécules peptidiques ou non-peptidiques, métabolomiques.



Équipement

Des prestations de prise en charge, d’extraction et d’analyses utilisant un spectromètre de masse (MS) triple quadrupôle (Endura, ThermoFisher Scientific) de dernière génération (2014) sont proposées. Cet équipement permet l’analyse quantitative de molécules ayant une gamme de masse de 10 à 3400 m/z. Deux sources d’ionisation, l’électronébulisation (HESI) et l’ionisation chimique à pression atmosphérique (APCI), sont disponibles en fonction des problématiques rencontrées.

Ce spectromètre de masse peut être soit utilisé en infusion directe, soit couplé à une chaine UPLC Dionex Ultimate 3000 (ThermoFisher Scientific) qui permet d’effectuer des analyses rapides d’échantillons complexes. Différents modes d’analyse sont disponibles: full scan, precursor ion scan, product ion scan, perte de neutre et SRM scan.

D’autre part, cet appareil offre une grande sensibilité associée à un faible bruit pour l’analyse quantitative des petites molécules, des peptides, des substances biosimilaires et biologiques. Plus de signal et moins de bruit se traduisent par une plus grande précision et exactitude de dosage.
http://www.thermoscientific.fr/product/tsq-endura-triple-quadrupole-mass-spectrometer.html



Spécification de l’ENDURA :

  • Appareil commercialisé acquis en mars 2014.
  • Gamme de masse 10-3400 m/z.
  • Présence d’un guide d’ion bloqueur de neutres (évite l’encrassage et augmente la sensibilité).
  • Quadripôle hyperbolique permettant de travailler à haute résolution sans perte de sensibilité.
  • Cellule de collision active (améliore la fragmentation et la vitesse de transit des ions) 15000 amu/s, 500srm/s sans perte de sensibilité).
  • Précision 0,4 en haute résolution.
  • Détecteur permettant de travailler dans une large gamme dynamique (106) et particulièrement quand le flux d’ion est faible (“dual mode discrète dynode detector,” mode comptage et mode analogique).
  • Basculement polarité <20ms.


Contact

Virginie CHAVANT, IE CNRS, Yannick GOUMON, CR1 INSERM
Téléphone : 03 88 45 67 18 / 06 26 71 48 40
Email : virginie.chavant@inci-cnrs.unistra.fr, yannick.goumon@inserm.u-strasbg.fr